Translate

Monday, 21 April 2014

Monday's eye on Tangier-Le coup d'oeil du lundi sur Tanger



Dried rose buds, parsley, thyme and jars of essential oils: a rainbow of colours and odours in the medina in Marrakech.
Boutons de rose, persil et thym séchés,flacons d'huiles essentielles: un arc-en-ciel olfactif et visuel dans la médina de Marrakech.

Image: Joelle Desparmet

Wednesday, 16 April 2014

Taroudant : Dar Zahia (1)


Dar Zahia  (darzahia-taroudant.com) is a small hotel in Taroudant, a city inland from the southern coastal resort of Agadir. Dar Zahia is pure visual heaven. It started as a family vacation home, then the owners who are both in artistic professions, decided to make it into a guest house. Each object, the choice of materials, the paint colours, all has been chosen carefully to provide comfort for the eyes, the body and the soul.
Dar Zahia est une maison d'hôtes superbe à Taroudant, une ville à quelques kilomètres d'Agadir, à l'intérieur des terres. C'était une maison de vacances à l'origine mais ses propriétaires, tous deux dans des professions artistiques, ont décidé de la convertir en maison d'hôte. Chaque objet, le choix des matériaux, la couleur des peintures, tout a été choisi pour le confort et le repos de l'oeil, du corps et de l'âme.

Earth and straw colours at the garden level.
Tons de poteries et de paille du rez de jardin.


Contrast between the zellij-covered tables and lush plants seen from the upper terrace and at ground level.
Contraste des tables en zellijs et de la verdure vue de la terrasse et du rez de jardin.





























Small paintings by local artists hanging here on a wrought iron grid or there in a small nook.
Petits tableaux naïfs d'artistes locaux placés ça et là pour le plaisir des yeux.


Symphony in green from the zellijs tiles and the huge Tamgrout pottery.
Symphonie de vert des zellijs et de l'énorme plat de Tamgrout.


Enchanting little details throughout the house.
Petits détails charmants ici et là dans la maison.



An amazing wood and plaster ceiling completes the softness of ivory walls, pale olive green woodwork and light pink floor tiles.
Un plafond époustouflant en troncs d'arbres bruts et plâtre s'harmonise avec la douceur des murs ivoire, des boiseries olive pâle et le rose passé du sols en briques. 


Images: Joelle Desparmet

Sunday, 13 April 2014

Monday's eye on Tangier-Le coup d'oeil du lundi sur Tanger

Little clay frogs ready for mischief at Dar Zahia in Taroudant. The calm before night falls, the cool air pushing the sun away.
Petites grenouilles en poterie prêtes à sauter au Dar Zahia de Taroudant. Le calme du soir, l'air frais repoussant le soleil.


Image: Joelle Desparmet


Monday, 7 April 2014

Monday's eye on Tangier-Le coup d'oeil du lundi sur Tanger

A blue cul-de-sac in the Kasbah. The shade of a giant geranium. A cool and quiet summer afternoon in Tangier.
Une impasse bleue dans la Kasbah. L'ombre d'un géranium géant. Calme et fraicheur d'un après-midi d'été à Tanger.
Image: Joelle Desparmet

Friday, 4 April 2014

Moroccan children-Les enfants du Maroc

Moroccan children are no different than those anywhere in the world. They want to play, they laugh when they have fun and they love to talk to foreigners. They are expected to do certain chores and one often sees them carrying relatively heavy loads. Yet they are well treated and seem happy and well adjusted. Unfortunately, not all children go to school as attending school is not compulsory and some children work long hours.
Les enfants marocains sont comme tous les enfants du monde. Ils veulent jouer, rient quand ils s'amusent et aiment rencontrer des étrangers. Ils doivent s'acquitter de certaines tâches familiales et on peut souvent les voir portant des charges relativement lourdes. Cependant ils sont aimés et semblent heureux et bien dans leur peau. Malheureusement, tous les enfants n'ont pas la possibilité d'aller à l'école qui n'est pas obligatoire et certains travaillent de longues heures.


This little boy was bringing home a basket full of fresh bread that was almost as big as he was.
Ce petit garçon ramenait à la maison un panier rempli de pain frais et presque aussi grand que lui.



This young lad pretends to be shy but he is anything but. After school, he helps his father who is a weaver. The speed and dexterity with which he makes knots and pompoms on his father's scarves is simply fascinating. He dreams of going to Canada on a plane and asked how much it would cost. Knowing him, I wager that he will save up and go someday, somehow.
Ce jeune garçon joue les timides mais il est loin de l'être. Après l'école, il aide son père qui est tisserand et la rapidité et dextérité avec laquelle il fait les pompons et noeuds qui ornent les écharpes sont tout simplement fascinantes. Il rêve d'aller au Canada en avion et m'a demandé si c'était cher. Le connaissant, je parie qu'il va économiser et y aller un jour.




His brother at fourteen is quite adept at weaving on the old loom.
Son frère de quatorze ans démontre son habilité sur le métier de son père.


This tiny little girl sucking on a lollipop came up to me as I was walking by and proceeded to tell me a long, involved story while pointing toward the street. She told me all this in Arabic, a language I don't speak but this did not seem to deter her. Her father who was close by translated: she was telling me about someone she knew who was walking away.
Cette minuscule fillette avec une sucette m'a accosté alors que je passais devant elle et m'a raconté une histoire longue et compliquée en me montrant le haut de la rue. Tout ceci en arabe que je ne comprend pas, ce qui n'a pas eu l'air de lui poser problème. Son père a traduit et m'a dit qu'elle me parlait d'une dame qu'elle connaissait.

Images: Joelle Desparmet


Tuesday, 1 April 2014

Monday's eye on Tangier-Le coup d'oeil du lundi sur Tanger


Large western style plastic bags. Even Hannah Montana has managed to cross the ocean.
Des sacs en plastic de style occidental. Hannah Montana elle même a réussi à traverser l'océan.  





Friday, 14 March 2014

Moroccan carpets-Les tapis marocains

There are as many types of rugs in Morocco as there are areas. Most are still made by hand, usually by women. Not one carpet is like the other or perfectly symmetrical and homogeneous in colour. It is that "hand-made look" that makes these rugs so beautiful. While rugs from different areas have specific characteristics, each woman creates her own personal version.
Il y a autant de types de tapis au Maroc qu'il y a de régions. La plupart sont encore faits à la main et aucun n'a une symétrie parfaite ni une homogénéité de couleur. C'est ce côté "fait-main" qui rend ces tapis si beaux. Bien qu'il y ait des caractéristiques propres à chaque région, chaque femme donne son cachet personnel aux tapis qu'elle tisse.



 Beni ouarain carpets are made by berber women in the Middle Atlas mountains of Morocco. They often have geometrical patterns in black on white, the colours of untreated sheep wool : typical beni ouarain below…
Les tapis beni ouarain sont faits par des berbères dans le moyen Atlas. Ils ont souvent des motifs géométriques en noir sur blanc, les couleurs de la laine brute des moutons: ci-dessous classiques beni ouarain en blanc et noir... 


… and dyed bright red wool with white or very modern "free-hand" pattern in brown and grey.
… et en laine teinte en rouge éclatant avec losanges blancs ou un motif "à main levée" très moderne en gris et marron.






























More red in these Zaïana rugs from the Khénifra area of the Atlas mountains.
Encore du rouge pour ces tapis Zaïane de la region de Khénifra dans le Moyen Atlas.


Colourful stripes hanging above a berber straw rug with red wool embroidery.
Des rayures de couleurs vives au dessus d'un tapis berbère de paille rebrodé de laine rouge.



Below, rag rugs in bright colours, called boucherouite or boucherwit. The name comes from the arabic term bu sherwit, meaning a piece of scrap fabric. The making of these rugs started in the 60's and 70's and flourished in the 90's when berber women in the Atlas mountains started making them from strips of rags and whatever piece of fabric they could find.
Ci-dessous, des tapis faits de bandelettes de tissu et appelés boucherouite, ou boucherwit, du terme arabe, "bu sherwit" voulant dire morceau de chiffon. Ces tapis ont commencé à être produits dans les années 60 et 70 par des femmes berbères de l'Atlas qui se servaient de morceaux de vieux tissu ou de n'importe quel chiffon.




Rugs recently made by the weavers in Tangier: in a classical motif…
Un tapis récent fait par les tisserands de Tanger: motifs classiques...


…or modern checkered pattern.
...ou plus moderne, en damier.



The modern look of black on white in contemporary living-rooms.
Des motifs simples et modernes mettant en valeur des salons contemporains.


In the 1920's, Le Corbusier designed and decorated a house in Paris for an art collector named Raoul Albert La Roche (www.fondationlecorbusier.fr). In the dining room, the architect used a very colourful berber carpet complimenting the colour palette of the house.
Dans les années 20 à Paris, Le Corbusier construisit une maison pour son ami Raoul Albert La Roche, un grand collectionneur d'art (www.fondationlecorbusier.fr). Il choisit un tapis berbère très coloré pour la salle à manger.

Images: Joelle Desparmet and unknown sources